Accélérer la récupération est une bonne idée pour de nombreuses raisons, et le retour à la salle de sport en force et en bonne santé en est la principale. Lorsque vous récupérez plus rapidement entre les séances d’entraînement, vous êtes en mesure de réaliser des performances de plus haut niveau la fois suivante, ce qui entraîne une intensité et une surcharge supplémentaires. Le fait de repousser sans cesse les limites est, bien sûr, un progrès significatif.
Voici cinq moyens simples d’accélérer votre récupération entre deux séances d’entraînement et de vous remettre en forme :

S’hydrater correctement vous aide à stimuler la récupération


Presque tous les systèmes biologiques de votre corps fonctionnent plus efficacement lorsque vous êtes hydraté, de la même manière que tout régresse lorsque vous êtes déshydraté. Boire de grandes quantités d’eau favorise le transport des nutriments, la digestion et la santé musculaire en général. Même la synthèse des protéines repose sur une bonne hydratation des muscles pour amorcer le processus de récupération; ce qui peut contribuer à réduire les douleurs musculaires dans les heures et les jours qui suivent une séance d’entraînement intense; J’ai un bidon d’un gallon avec moi toute la journée et je vous recommande de boire au moins un gallon par jour; infusé d’électrolytes.

Gérer l’inflammation induite par l’exercice


La réduction de l’inflammation dans tout le corps peut aider à accélérer la guérison. Lorsque l’intestin est enflammé, l’absorption des nutriments peut être compromise. J’ai découvert que l’utilisation du curcuma avec BioPerine peut aider; mais cela dépend si votre régime alimentaire est composé d’aliments naturels et sains plutôt que d’alternatives fortement transformées ce qui va aider à stimuler la récupération.
L’inflammation est un sous-produit naturel d’un entraînement intense, donc la gérer avec des bains de glace est un excellent premier pas vers une récupération plus rapide. Même une activité aussi simple que la marche est un excellent moyen d’éviter que le corps ne se raidisse après l’entraînement; ce qui atténue l’impact de l’inflammation et des douleurs musculaires.
Conçu avec une combinaison unique d’extraits et de concentrés de fruits, de légumes et d’herbes

Décharger pendant une semaine


Si vous vous entraînez dur et intensément à chaque séance; vous devriez faire une phase de délestage toutes les 3 à 5 semaines. “Deload” signifie réduire votre volume d’entraînement d’environ 30 à 50 % pendant une semaine pour favoriser la récupération du système nerveux central et du tissu musculaire.
Pendant cette semaine d’entraînement, utilisez toute l’intensité mais avec un volume bien moindre, ce qui provoque généralement une inflammation. En programmant votre programme d’entraînement selon ce format, vous récupérerez plus vite et vous progresserez davantage vers vos objectifs.

Dormez mieux


L’optimisation du sommeil est l’une des choses les plus intelligentes que vous puissiez faire pour stimuler la récupération et la santé générale. L’hormone de croissance et la testostérone, deux des hormones les plus importantes pour la récupération, dépendent de la qualité de votre sommeil. Commencez par quantifier votre sommeil, en surveillant le temps que vous passez dans la phase REM, où la récupération se fait beaucoup plus rapidement. Pour cela, j’utilise un Oura Ring, mais il existe de nombreux appareils qui permettent de suivre le sommeil.


Il existe également des moyens simples d’améliorer la qualité de votre sommeil. L’une des plus simples consiste à minimiser l’exposition à la lumière bleue des écrans pendant l’heure qui précède le coucher, car il a été démontré qu’elle a des effets négatifs sur la production de mélatonine par le corps, ce qui rend l’endormissement plus difficile. De même, essayez d’éviter les déclencheurs de stress tels que l’ouverture des e-mails liés au travail avant le coucher, car ils peuvent provoquer une course de votre esprit au moment précis où vous cherchez à le ralentir.
Plus simple encore, vous pouvez passer du temps dans une pièce éclairée aux bougies, prendre un bain chaud ou une douche avant de vous coucher, ou méditer pendant 10 à 20 minutes.
Enfin, gardez un œil sur votre consommation de caféine. La caféine a une demi-vie allant jusqu’à six heures, alors continuez à prendre du déca dans les six heures qui suivent le coucher, ou envisagez une formule de pré entraînement non stimulante si vous vous entraînez le soir.

Consommez suffisamment de protéines aide à stimuler la récupération


Je recommande de consommer environ 1,5 gramme de protéines par livre de poids corporel maigre pour une récupération rapide. Pour déterminer votre poids maigre, vous devrez calculer votre pourcentage de graisse corporelle. Ensuite, soustrayez votre masse grasse de votre poids brut, et ce qui reste est votre poids maigre. Multipliez ce chiffre par 1,5 pour trouver la quantité de protéines que vous devriez consommer chaque jour. Pour une meilleure récupération, mangez toutes les 2 à 3 heures pour améliorer la synthèse des protéines musculaires. L’anabolisme accru qui en résulte est un sous-produit naturel qui aide à améliorer la récupération.


Une fois votre entraînement terminé, prenez un peu de RE-KAGED pour relancer la récupération ! Non seulement il fournit 28 grammes de protéines à digestion rapide; mais il contient également des BCAA fermentés, de la glutamine fermentée, du BetaPower et du HCl de créatine breveté. Si vous essayez de manger 200 grammes de protéines par jour; cela représente près de 15 % de la quantité totale, ce qui est très pratique.
Suivez ces conseils de récupération de manière cohérente, et cela aura un impact profond sur votre entraînement et vos performances. Après tout, plus vite et plus efficacement vous récupérerez; plus vite vous pourrez retourner à la salle de sport et plus vite vous atteindrez vos objectifs.